Retour

Comité des experts internationaux

LES CHEMINS DE
SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE EN EUROPE

PAOLO CAUCCI VON SAUKEN

Président du comité international des experts
du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle
 

 


La pierre angulaire de toute évocation du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle et de n'importe quel autre pèlerinage médiéval est sans conteste le manuscrit richement enluminé, rédigé vers la moitié du XIIe siècle et connu sous le nom de Liber Sancti Jacobi, ou encore de Codex Calixtinus en raison de la lettre attribuée au pape Calixte qui lui sert d'introduction.

Dans ce texte, d'une exceptionnelle importance historique et d'une extraordinaire efficacité, nous trouvons déjà tous les éléments qui nous permettent de dessiner les caractères du pèlerinage, la figure du pèlerin, les formes du culte de saint Jacques et les liens étroits qui, dès le début, s'instaurent avec l'Europe. Dans le quatrième livre du manuscrit apparaît en effet le premier lien profond, déclaré, programmé avec la culture européenne, la première volonté explicite de porter le culte de Saint-Jacques de Compostelle au-delà des Pyrénées, de le relier aux grands ferments culturels dont l'ordre de Cluny interprétait l'esprit et se faisait le promoteur.

Le lien est explicite et est fourni par ce quatrième livre du Codex Calixtinus qui rapporte ce que l'on appelle les Historia Turpini, véritablecronica gestorum en latin, qui raconte une série de légendes carolingiennes rattachées à des traditions jacquaires. Le fait que ce texte ait été choisi et joint, en un unique manuscrit, aux autres concernant le culte et le pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, démontre clairement le dessein de vouloir lier Saint-Jacques à Charlemagne, bienfaiteur et protecteur des pèlerins, selon un processus d'autodignification qui a deux pôles: la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle, que l'on disait avoir été fondée par ce même empereur, et les milieux monastiques clunisiens, particulièrement intéressés à lier le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle à la culture et à la civilisation françaises.

Ce lien au-delà des Pyrénées est voulu aussi dans le second livre du Codex où, des vingt-deux miracula exemplaires qui y sont rapportés, la plus grande partie se réfère à des pèlerins français, italiens et allemands avec une distribution géographique attentivement ciblée, qui ne cache pas son but de maintenir vivant ce culte dans quelques zones spécifiques du monde occidental. Quatre des miracles adviennent même sur les voies maritimes qui mènent en Terre sainte avec la claire intention d'indiquer saint Jacques comme le protecteur de tout pèlerin, quel que soit l'endroit vers lequel il se dirige.

Une vision que nous trouvons confirmée dans le "Cinquième livre", où les itinéraires vers Saint-Jacques de Compostelle s'enracinent profondément en France et se relient au grand réseau routier européen, tant vers l'Europe centrale que vers le Sud, déterminant un continuel échange de connaissances et de relations avec tout le monde chrétien médiéval et, à travers les parcours méridionaux, avec le monde islamique.

La persistance de ces itinéraires jusqu'à nos jours, les structures d'accueil destinées à l'hébergement des pèlerins, le système des cultes et des dévotions qui y sont présents ont joué un rôle décisif pour la continuité dans le temps du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle et en sont devenus eux-mêmes le rappel, le symbole, le signe et la mémoire. C'est en ce sens que leur protection et leur maintien sont absolument prioritaires.

Quand nous parlons du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle comme d'une racine culturelle et spirituelle de l'Europe, nous ne devons pas oublier le rôle et l'apport constitués par la figure du pèlerin. Le pèlerinage a été pour lui une connaissance du monde active, liée à une expérience personnelle inoubliable insérée dans un système de valeurs qui l'accompagneront pour le restant de ses jours. C'est à lui qu'on doit l'enracinement dans le territoire, la permanence dans la mémoire collective, la diffusion de la civilisation de Saint-Jacques de Compostelle dans toutes les couches de la société.

De grande importance pour la renaissance des pèlerinages vers Saint-Jacques de Compostelle ont été les prises de position convergentes de Jean-Paul II qui, à l'occasion de sa visite à Saint-Jacques de Compostelle pour l'année sainte 1982, faisait du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle un élément constitutif des racines chrétiennes de l'Europe, et celles du Conseil de l'Europequi, du point de vue laïc, lançait à travers la Déclaration de Saint- Jacques de Compostelle (23 octobre 1987) son programme: Camino de Santiago, itinerario culturale europeo, mettant en relief ses composantes culturelles, artistiques, sociales et civiques. Une position reprise en 1993 par l'Unesco qui plaçait sous sa protection l'ensemble des biens culturels et artistiques présents le long du Camino de Santiago, les déclarant "Patrimoine de l'Humanité" ; en 1998 pour la France.

Enfin il faut souligner une importante conséquence de la renaissance du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle: sa grande vitalité et son succès international ont stimulé la récupération et la reprise des pèlerinages vers toutes les autres grandes destinations. Une grande saison s'annonce où Rome, Saint-Jacques de Compostelle et Jérusalem seront de nouveau unis à travers un réseau d'itinéraires praticables dans toutes les directions. Ces mêmes ferments se remarquent sur les chemins vers le Mont Saint-Michel, Rocamadour, Monte Sant'Angelo, Lorette, Assise, Le Puy-en-Velay, Conques...

Nous sommes au seuil d'une nouvelle grande civilisation des pèlerinages: le grand peuple des pèlerins en sera le protagoniste et le gardien jaloux.

 

 

Bibliographie

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle
via Le Puy > Genève - Le Puy  

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle
via Le Puy > Le Puy - Figeac  

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle
via Le Puy > Figeac/Moissac  

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle
via Le Puy > Moissac/Roncevaux  

Récits de Pèlerins de Compostelle

Récits de Pèlerins de Compostelle
Sous la direction de Denise Péricard-Méa  

Chemins de Compostelle et patrimoine mondial

Chemins de Compostelle et patrimoine mondial
Denise Péricard-Méa & Louis Mollaret  

La légende de Compostelle

La légende de Compostelle
Bernard Gicquel  

Le Matamore : Mythe, images et réalités

Le Matamore : Mythe, images et réalités
Denise Péricard-Méa  

Les mythes de l'apôtre Jacques

Les mythes de l'apôtre Jacques
Ofelia Rey Castelao  

De la Bohême jusqu'à Compostelle

De la Bohême jusqu'à Compostelle
Denise Péricard-Méa  

Saint-Jacques de Compostelle

Saint-Jacques de Compostelle
Collection 'Le Petit Guide'  

Brève histoire du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle

Brève histoire du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle
Denise Péricard-Méa  

Brief History of the Pilgrimage to Compostela

Brief History of the Pilgrimage to Compostela
Denise Péricard-Méa  

Conseils aux pèlerins

Conseils aux pèlerins
Textes choisis et adaptés par Louis Mollaret  

De Nuremberg à Grenade et Compostelle

De Nuremberg à Grenade et Compostelle
Itinéraire d'un médecin allemand - août 1494 - avril 1495  

Rencontres sur les chemins de Saint-Jacques

Rencontres sur les chemins de Saint-Jacques
Actes du colloque de Saintes - 18-20 octobre 2002  

Sur les chemins de Compostelle

Sur les chemins de Compostelle
Camille Daux  

© 2017 / Saint James Way - Tous droits réservés
Retour haut de page